Assurance travaux  2018-01-17T16:41:32+00:00

Avant d’entreprendre des travaux de construction de rénovation dans le bâtiment, il convient de prendre des précautions et d’effectuer des démarches préliminaires. Ceci concerne aussi bien le particulier que l’entrepreneur en charge d’un chantier.

Les obligations du particulier concernant l’assurance travaux

Une maison en chantier doit être bien assurée même si vous possédez une assurance habitation, il faut contacter votre compagnie pour savoir précisément ce qu’elle couvre dans ce cadre. Il faut parfois solliciter une extension de garantie.

Il est également indispensable d’assurer une maison en travaux que vous n’habitez pas encore. Vous êtes en effet considéré maître d’ouvrage et devez vous assurer au titre d’une assurance dommage ouvrage. Ce type d’assurances vous protège contre les malfaçons que le bien pourrait présenter au moment de sa livraison. Si des défauts compromettant sa solidité ou affectant ses équipements indissociables sont constatés, le montant des travaux de réparation peut être pris en charge par cette assurance dommage ouvrage. La caractéristique de cette couverture est qu’il n’y a pas de recherche de responsabilité. Dans un délai de trois mois, les travaux sont remboursés. Cela peut concerner aussi bien un affaissement de plancher que des fissures dans les murs ou autre dommage vous empêchant de vous installer dans votre bien.

Les obligations de l’entrepreneur concernant l’assurance travaux

Du côté de l’architecte ou de l’entrepreneur qui régit le chantier, l’assurance tous risques chantier est l’assurance qui protège à la fois à la maison et les matériaux nécessaires pour la réaliser. Cela signifie que si des matériaux sont dégradées, qu’un vol a lieu, qu’un problème survient avec un engin de chantier ou tout autre désordre de ce type, l’assurance tous risques chantier peut intervenir pour prendre à sa charge les dommages. Une fois le chantier livré, c’est la garantie de parfait achèvement qui prend le relais. L’entrepreneur intervenu est tenu de procéder à la réparation de tout désordre pendant un an.

Une autre garantie du même type protège le propriétaire. C’est la garantie de bon fonctionnement des équipements. Elle est mobilisable au sujet de la robinetterie, des équipements électriques et sanitaires pendant une durée de deux ans à compter de la fin de chantier. L’assurance décennale quant à elle, fait office de couverture après sa livraison et pendant une durée de 10 ans. Elle couvre tous les dommages pouvant être rencontrés. Il est indispensable de solliciter la présentation de l’attestation de l’assurance responsabilité décennale de l’entrepreneur. Si ce dernier n’en possède pas, il faut renoncer à travailler avec lui et faire appel à un autre entrepreneur.

Quand particuliers et entrepreneurs doivent-ils souscrire ces assurances travaux ?

Afin d’être valable et de couvrir correctement un chantier, c’est avant le début des travaux que ces différentes assurances doivent être souscrites. Dans le cas contraire, elles ne seront pas valables.

Faut-il souscrire ou non une assurance travaux ?

Il est bien entendu indispensable d’en souscrire une. En effet, si des dommages surviennent, le montant des réparations sera de loin supérieur au montant de la cotisation.