Déclaration de sinistre dommage électrique

/Déclaration de sinistre dommage électrique
Déclaration de sinistre dommage électrique 2018-01-17T16:25:40+00:00

Qui doit effectuer la demande pour faire marcher son assurance dommage ouvrage en cas de sinistre électrique ?

C’est le maître d’ouvrage qui doit s’en charger. Il incombe donc au propriétaire du logement de se mettre en contact avec son assureur pour instruire un dossier.

Quelles sont les formalités administratives à effectuer ?

Lorsqu’un dommage survient, il est indispensable de respecter certaines étapes. Dans le cadre d’un dommage électrique, le propriétaire doit veiller à respecter le délai dont il dispose pour faire intervenir son assurance. Au-delà de ce délai, sa demande ne pourra être prise en compte.

Concrètement, la déclaration de sinistre doit être transmise à l’assureur en recommandé avec accusé de réception par le biais d’un imprimé dument complété. Au niveau du document en lui-même, il faut préciser l’identité du propriétaire, le numéro de contrat d’assurance, l’adresse du logement concerné, la date d’entrée dans le logement, la date de survenu, la nature, la localisation et l’importance du dommage en question. Il est également important d’indiquer à l’assureur les mesures qui ont dû être prises pour gérer cette situation d’urgence. De plus, si le problème survient au cours de la première année après achèvement des travaux, il convient de joindre au dossier une copie de la mise en demeure effectuée dans le cadre de la garantie de parfait achèvement. Un dossier transmis complet permettra un traitement plus rapide.

En parallèle, il faut transmettre une déclaration de sinistre à son assureur habitation.

Qui vient constater les dommages ?

Dans le cadre d’un sinistre électrique, les dommages doivent être constatés par l’assureur. Ce dernier n’est pas tenu de faire intervenir un expert lorsqu’il estime que le montant du dommage est inférieur à 1800 €. Il notifie alors au propriétaire son acceptation ou son refus de prise en charge du dommage.

L’assuré a-t-il des recours en cas de désaccord ?

Oui. L’assuré peut demander à faire intervenir un expert qui confrontera son expertise à celle de l’assureur dans le cadre d’une expertise donnant lieu à un rapport préliminaire puis à un rapport final.